LA PHOTO. Les Chinois délaissent le vélo

Signe extérieur de richesse, la voiture est désormais préférée au vélo en Chine. Il suffit de regarder les rues de Pékin, la capitale, pour s'en rendre compte. En 1986, 63% des Pékinois possédaient une bicyclette. Ils n'étaient plus que 14% en 2013, selon les statistiques officielles.

La bicyclette n'a plus la cote en Chine Un vélo et un masque. Le dernier est devenu un accessoire de plus en plus nécessaire à Pékin, la capitale chinoise, qui connaît régulièrement, ces dernières années, des pics de pollution. Les voitures qu'affectionnent désormais les Chinois, au détriment de leur bonne vieille bicyclette, ne sont pas étrangères au phénomène. Entre 1990 et 2010, le nombre de personnes dont le vélo est le principal moyen de locomotion, a baissé chaque année en moyenne de 2 à 5%, peut-on lire sur Caixin Online. Sur la même période, les véhicules, eux, sont passés de 5,5 millions à plus de 70 millions. 
Vous êtes à nouveau en ligne