LA PHOTO. Chine: survivant, 72h après le glissement de terrain de Shenzhen

Le jeune homme a pu être extrait des gravats par les secouristes au prix de plusieurs heures d\'efforts, selon les pompiers, qui lui ont insufflé de l\'oxygène et l\'ont perfusé avant de le dégager, puis de l\'amener à l\'hôpital. La télévision d\'Etat CCTV a rapporté que le blessé a subi une chirurgie pour une fracture de la main et une autre du pied. Tian Ming sortait de sa chambre quand le bâtiment s\'est effondré. Il s\'en est sorti grâce à la porte d\'entrée qui lui a généré une poche de survie. Originaire de Chongqing, au sud-ouest du pays, il était hébergé, avec d\'autres travailleurs migrants chinois, sur le site industriel.
Le jeune homme a pu être extrait des gravats par les secouristes au prix de plusieurs heures d'efforts, selon les pompiers, qui lui ont insufflé de l'oxygène et l'ont perfusé avant de le dégager, puis de l'amener à l'hôpital. La télévision d'Etat CCTV a rapporté que le blessé a subi une chirurgie pour une fracture de la main et une autre du pied. Tian Ming sortait de sa chambre quand le bâtiment s'est effondré. Il s'en est sorti grâce à la porte d'entrée qui lui a généré une poche de survie. Originaire de Chongqing, au sud-ouest du pays, il était hébergé, avec d'autres travailleurs migrants chinois, sur le site industriel. (Stringer / Imaginechina/AFP)

Le glissement de terrain, qui a recouvert 38 hectares d'une zone industrielle chinoise de la périphérie de Shenzhen, le 20 décembre 2015, a mobilisé quelque 3.000 sauveteurs, des dizaines de pelleteuses et 30 chiens renifleurs. 3 jours après l'accident dû à une activité humaine illégale, les espoirs restaient minces de retrouver des survivants parmi les 70 personnes ensevelies sous les décombres.

Tian Ming, jeune travailleur de 19 ans, est retrouvé vivant le 23 décembre 2015. Le jeune homme a pu être extrait des gravats par les secouristes au prix de plusieurs heures d'efforts, selon les pompiers, qui lui ont insufflé de l'oxygène et l'ont perfusé avant de le dégager, puis de l'amener à l'hôpital. La télévision d'Etat CCTV a rapporté que le blessé a subi une chirurgie pour une fracture de la main et une autre du pied. Tian Ming sortait de sa chambre quand le bâtiment s'est effondré. Il s'en est sorti grâce à la porte d'entrée qui lui a généré une poche de survie. Originaire de Chongqing, au sud-ouest du pays, il était hébergé, avec d'autres travailleurs migrants chinois, sur le site industriel.
Vous êtes à nouveau en ligne