La France alerte sur le cas de la communauté ouïghour

FRANCEINFO

La France a réclamé l’envoi d’observateurs des droits de l’homme en Chine où la communauté ouïgour subirait de graves violences.

C’est un scandale dont les politiques se font écho depuis maintenant plusieurs semaines. Depuis près d’un an et demi, les arrestations de membres de la communauté des Ouïgours en Chine inquiètent. Sous les ordres de la police chinoise, ils sont transportés vers des camps de redressement. Selon les informations de plusieurs ONG, plus d’un million de personnes seraient enfermées dans ce type d’endroits.

La France réclame de la transparence

Face à cette politique de répression, certaines personnalités politiques françaises réclament du changement. "Que la Chine permette l’accès des observateurs internationaux des conseils des droits de l’homme se rendent sur place pour faire toute la lumière sur cette situation", souhaite le ministre de l’Europe et des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian. Face à la polémique, dans des images de propagande, la Chine reconnaît l’existence de ces camps mais assure que ce sont des camps de formations professionnelles.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne