La Chine lance sa première sonde vers Mars

La Chine entre dans la course à la planète rouge. Elle a lancé pour la première fois une sonde spatiale vers Mars qui devrait se mettre en orbite si tout se passe bien début 2021.

Un tir parfait. La plus puissante des fusées chinoises a décollé jeudi 23 juillet depuis l'île de Wenchang (sud de la Chine). Un tonnerre d'applaudissements a eu lieu en salle de contrôle. Par prudence, les images ont commencé à tourner en boucle sur les télévisions chinoises trente minutes plus tard quand la sonde avait atteint son altitude de satellisation. Mais le plus délicat reste à faire. Il y a déjà ce voyage de 55 millions de kilomètres jusqu'à la planète Mars où la sonde devrait se poser début 2021.

Rien n'est gagné avant de toucher le sol martien

"Sur mars, la complexité de l'affaire réside dans le fait que vous avez trois configurations successives : d'abord, un bouclier thermique qui doit vous freiner très fort ; il faut ensuite ouvrir très rapidement un rétro-parachute et enfin ouvrir des fusées", rappelle le professeur Francis Rocard, planétologue au CNES (Centre National d'Etudes Spatiales). Le programme prévoit de réaliser des analyses de surface grâce à un robot à six roues pesant 200 kilos. Avec ce tir, la Chine profite du fait que la distance Terre-Mars soit réduite actuellement.

 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne