VIDEO. Nouvelle nuit agitée à Hong Kong

AP

Des affrontements entre policiers et manifestants ont éclaté près des bureaux du chef de l'exécutif local, dont les protestataires exigent la démission.

Pour la deuxième nuit d'affilée, la police de Hong Kong (Chine) a fait usage de gaz au poivre pour repousser des manifestants prodémocratie, tôt jeudi 16 octobre au matin, avant que le calme ne revienne dans la matinée.

Ces nouveaux affrontements entre policiers et manifestants ont éclaté sur Lung Wo Road, une artère située à proximité immédiate des bureaux de Leung Chun-ying, le chef de l'exécutif local dont le mouvement Occupy Central exige la démission.

Rassemblement contre les violences policières

Parallèlement, des centaines de personnes se sont rassemblées devant le siège de la police, dans le quartier voisin de Wan Chai, pour dénoncer les actes de violence policière commis la veille sur un manifestant.

En milieu de matinée, sur le principal lieu de rendez-vous de la protestation, quelques centaines de manifestants campaient toujours sous la garde d'une cinquantaine de policiers. Les tensions étaient retombées.

Vous êtes à nouveau en ligne