Hong Kong : une nouvelle loi imposée par Pékin crée des tensions

FRANCEINFO

Des manifestants ont fait savoir leur mécontentement, mercredi 27 mai, concernant une loi souhaitée par Pékin interdisant toute critique à l’hymne national chinois. Une mesure critiquée par les Etats-Unis.

Des centaines de militants pro-démocratie se sont rassemblés à Hong Kong pour exprimer leur opposition à Pékin (Chine). Ils ont rapidement été dispersés par les forces de l’ordre. Ils tentaient de protester contre une loi souhaitée par le pouvoir qui permettrait d’infliger jusqu’à trois ans de prison toute personne émettant une critique concernant l’hymne national chinois. « C’est une loi néfaste parce qu’elle vise à détruire notre liberté », dénonce un manifestant.

Une loi critiquée par les Etats-Unis

À l’étranger, des nations n’ont pas hésité à remettre en cause ce projet de loi, à l’image des États-Unis qui ont critiqué sa potentielle mise en place. De son côté, Pékin reste ferme. « Toute question sur la législation de la région administrative spéciale de Hong Kong relève entièrement des affaires intérieures de la Chine. Aucun pays étranger n’a le droit d’intervenir », martèle Zhao Lijian, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères.

Vous êtes à nouveau en ligne