Hong Kong : les manifestations continuent, sans slogan et en silence

FRANCEINFO

Le torchon brûle entre le Royaume-Uni et la Chine autour de Hong Kong. Les manifestants ont trouvé le moyen de continuer de faire savoir leur opposition à la loi sur la sécurité nationale.

Manifester dans la rue est devenu risquer à Hong Kong. Les activistes ont trouvé une nouvelle façon de dénoncer la mainmise du pouvoir chinois sur la cité. Dans un centre commercial, ils brandissent des feuilles blanches en silence pour continuer à exprimer leur dissidence. Face à eux, la police anti-émeutes effectue des arrestations sans recourir à la violence.

L’opposant Joshua Wang jugé

"Ils peuvent nous réduire au silence, instaure la terreur et nous contraindre à l’autocensure, mais dans nos coeurs le combat est toujours là", confie un militant. Depuis le 1er juillet, une loi permet de réprimer toute contestation. Lundi 6 juillet, Joshua Wong, un des leaders du mouvement favorable à la démocratie, a été convoqué au tribunal pour avoir manifesté en 2019. Le Canada a annoncé des sanctions et le Royaume-Uni, ancienne puissance coloniale, dénonce une loi liberticide. La Chine n’apprécie pas et parle d’ingérence étrangère.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne