Hong Kong : les manifestants s'emparent du parlement durant quelques heures

France 3

Hong Kong a été rétrocédé à la Chine il y a 22 ans. Des manifestants ont forcé les portes du parlement local lundi 1er juillet. Un cran de plus a été franchi dans la contestation qui dure depuis des mois contre Pékin.

Un drapeau britannique déployé dans le parlement et l'emblème de Hong Kong tagué en noir, tout un symbole en ce jour anniversaire de la rétrocession de ce territoire à la Chine par la Grande-Bretagne. Les contestataires ont pénétré de force dans le parlement local lundi 1er juillet avant que la police n'arrive à les déloger quelques heures plus tard. Des affrontements sporadiques ont éclaté ensuite avec les policiers à l’extérieur dans la soirée.

Démissions ?

Les manifestants réclament la démission de leurs dirigeants et le retrait d'un projet de loi sur l'extradition des justiciables en Chine. La cheffe du gouvernement Carrie Lam a réagi lundi soir de manière ferme en condamnant une occupation très violente. La communauté internationale, la Grande-Bretagne et les États-Unis en tête, appelle à la fin des violences et au respect des libertés.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne