Hong Kong : la Chine peut-elle durcir le ton ?

France 3

Arnauld Miguet, envoyé spécial de France 3 en duplex depuis Hong Kong, fait le point sur la situation et sur une possible intervention de Pékin pour ramener le calme.

Les manifestations se poursuivent à Hong Kong lundi 5 août. Mais Pékin continue de suivre la situation sans intervenir. "C’est un paradoxe : la Chine ne tolère aucune manifestation, aucune contestation de l’autre côté de la frontière. Mais pour l’instant, Pékin fait le dos rond" à Hong Kong, analyse Arnauld Miguet, envoyé spécial de France 3. La Chine laisse pour l’instant la main aux autorités locales, espérant "que le mouvement prodémocratie se calme de lui-même", relate le journaliste.

6 500 soldats prêts à intervenir

Mais cela n’en prend pas le chemin, comme en attestent les nouvelles manifestations du 5 août. "La Chine pourrait-elle envoyer l’armée ? C’est toute la question. En tout cas, elle se veut plus menaçante, dans la propagande. La semaine dernière, une vidéo montrait l’armée chinoise dans un exercice anti-émeutes. Et de rappeler qu’elle dispose de 6 500 soldats prêts à intervenir si la demande leur était faite", ajoute Arnauld Miguet. La police hongkongaise a déjà arrêté 420 personnes, dont 84 le 5 août. La semaine précédente, elle a procédé à 84 inculpations pour émeute. "En droit hongkongais, cela veut dire plus de 10 ans de prison", conclut le journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne