Extradition vers la Chine : Hong Kong reporte l'examen de la loi controversée

France 2

Les manifestations continuent à Hong Kong contre le projet gouvernemental d'autoriser les extraditions vers la Chine, alors que ce même gouvernement vient d'annoncer le report du vote du texte, mercredi 12 juin.

De nouveaux affrontements ont eu lieu entre la police et les Hongkongais, mercredi 12 juin. Les policiers en nombre font usage de la force, pour repousser les manifestants. Des blessés sont amenés à l'hôpital. Ceux qui restent sont déterminés. "On n'a pas peur (...) on se battra pour notre liberté", explique l'un d'eux. Pourtant la journée commence dans le calme avec le rassemblement de dizaines de milliers de Hongkongais pour dire non au projet de loi sur l'extradition entre Hong Kong et la Chine. Les opposants obtiennent une première victoire : l'examen du texte et son vote sont subitement reportés sine die.

Appel à la grève générale

Mais la rue maintient la pression sur le gouvernement pro-Pékin, car ce que cette jeunesse redoute le plus c'est la mainmise de la Chine sur leur île. "Le problème c'est qu'on ne fait pas confiance au système judiciaire chinois. Il n'y a pas là-bas d'État de droit", estime Jimmy Sham, activiste. Le gouvernement hongkongais a fait savoir mercredi 12 juin qu'il ne renonçait pas à ce projet. Certaines organisations appellent à une grève générale lundi 17 juin, ce qui serait une première dans l'histoire de Hong Kong. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne