DIRECT. A Hong Kong, policiers et manifestants s'affrontent à nouveau

Des manifestants se protègent des gaz lacrymogènes de la police, le 24 août 2019, à Hong Kong (Chine).
Des manifestants se protègent des gaz lacrymogènes de la police, le 24 août 2019, à Hong Kong (Chine). (ANTHONY WALLACE / AFP)

La police de Hong Kong a eu recours aux gaz lacrymogènes pour disperser une nouvelle manifestation, ce samedi.

Un nouveau face-à-face se déroule samedi 24 août à Hong Kong entre policiers et manifestants, après 10 jours de relative accalmie. La police a une nouvelle fois utilisé des gaz lacrymogènes et chargé les manifestants, qui ont lancé des projectiles.

Une barricade érigée. Après avoir défilé dans le quartier de Ngau Tau Kok, des milliers de manifestants ont été bloqués par des dizaines de policiers antiémeutes, non loin du commissariat du quartier. Les protestataires, portant pour beaucoup des masques à gaz et des casques de chantier, ont érigé en travers d'une rue une barricade. 

Une charge policière. Après quelques heures de face-à-face, des pierres et des bouteilles ont été lancées en direction des forces de l'ordre. La police antiémeute hongkongaise a chargé des manifestants, et tiré du gaz lacrymogène pour les disperser, ce qui n'était pas arrivé depuis 10 jours. Selon un journaliste de l'AFP sur place, plusieurs manifestants ont été arrêtés.

L'aéroport une nouvelle fois ciblé. Des protestataires ont parallèlement déclaré sur les réseaux sociaux qu'ils comptaient perturber les transports en direction de l'aéroport international durant le week-end. Le mot d'ordre est de s'y rendre par tous les moyens de transports disponibles pour saturer les accès à l'aéroport, l'un des plus fréquentés de la planète.

 Les manifestants ont cinq demandes fondamentales, parmi lesquelles l'abandon total du projet de loi sur les extraditions, la démission de la cheffe de l'exécutif, Carrie Lam, ou encore une enquête sur l'usage de la force par la police.

Vous êtes à nouveau en ligne