À Hong Kong, les revendications des manifestants ne comportent plus de messages

Franceinfo

Les manifestants ne font plus figurer de messages sur leurs revendications écrites. Les slogans des manifestants sont désormais illégaux. 

Dans un restaurant pro-démocratie de Hong Kong, les messages liés aux manifestations ont changé. Avant, c'était ça : protéger Hong Kong. Les manifestants réclamaient également "pas d'extradition vers la Chine". Mais maintenant, les post-it ne contiennent plus de messages, ils sont vierges. Des feuilles blanches contre la terreur blanche. 

Les slogans des manifestants sont illégaux 

La terreur blanche est une expression chinoise qui désigne des persécutions politiques. "Nous, les manifestants, on n'a pas besoin de mots pour manifester tant qu'on a à l'esprit la volonté de liberté et la liberté d'expression", explique un manifestant. Les conséquences de la nouvelle loi imposée par Pékin sur la sécurité nationale à Hong Kong. Entrée en vigueur la semaine dernière, cette loi menace les libertés et l'autonomie des habitants. Les slogans des manifestants sont désormais illégaux. 

Vous êtes à nouveau en ligne