Everest : le "toit du monde" a gagné 86 centimètres

FRANCEINFO

Arpenteurs népalais et géomètres chinois se sont mis d’accord sur la hauteur de l’Everest, le "toit du monde", séparé entre les deux pays. C’est la première fois depuis des décennies.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Le débat entre Chinois et Népalais aura duré plusieurs dizaines d’années. À quelle hauteur culmine véritablement l’Everest, la plus haute montagne du monde ? Pour les Népalais, le "toit du monde" culminait à 8848 mètres, et, pour les Chinois, 8844 mètres. Mais, selon des travaux conjoints rendus par des arpenteurs népalais et des géomètres chinois envoyés sur ses pentes, l’Everest culminerait en fait à 8848,86 mètres d’altitude. 86 centimètres de plus d’un côté, 4 mètres de l’autre.

Une annonce qui avantage la Chine

La différence est liée à la prise en compte du manteau neigeux au sommet. "Nous devons respecter le moindre plus : l’augmentation de la hauteur est une source d’immense fierté pour les Népalais, c’est une grande nouvelle", assure l’alpiniste Ashish Gurung. Une annonce qui devrait profiter économiquement davantage à la Chine. La même altitude figurera pour la première fois sur les certificats d’ascension délivrés aux alpinistes par les deux pays, sauf que son prix est deux fois moins cher en Chine.

Vous êtes à nouveau en ligne