En Chine, les transgenres sortent de l'ombre

FRANCEINFO

La pression sociale et familiale contraint souvent les Chinois transgenres à réprimer leur identité, mais ils sont de plus en plus à s'affirmer, avec la formation d'associations défendant leurs droits et un nombre croissant d'opérations chirurgicales.

En Chine, les transgenres sont victimes de rejet et de discrimination. "Beaucoup d'entre eux se disputent avec leurs parents et sont jetés dehors. Ils doivent arrêter leurs études et ne trouvent que des emplois mal rémunérés", confie Zhuo Huichem, fondatrice de l'ONG Trans Center.

Pour autant, des avancées sont à noter : l'an dernier, des recommandations gouvernementales enjoignaient de ne plus qualifier les transgenres de "malades". Et la Shanghai Pride a tenu un "forum trans" le 2 juin, ainsi qu'un défilé de mode, que les autorités ont laissé se dérouler.

Boom des opérations chirurgicales

Malgré les pressions sociales, les transgenres affirment de plus en plus leur identité. Les opérations de changement de sexe ont été multipliées par dix depuis 1990. Mais faire évoluer les mentalités prend beaucoup de temps.

Animatrice TV, Chao Xiaomi explique que "les cartes d'identité peuvent être modifiées, mais le processus est assez compliqué. Il faut aller au commissariat, au comité de quartier, faire toutes sortes de démarches".

Vous êtes à nouveau en ligne