Dolce & Gabbana : la pub qui choque la Chine

FRANCE 2

L'humour sur les clichés voyage très mal. Les créateurs italiens de la marque Dolce & Gabbana viennent d'en faire l'amère expérience.

Cela devait être un défilé époustouflant : le show annuel à Shanghai de Dolce & Gabbana. Mais un spot de la marque italienne va tout faire capoter. Dans la vidéo, une Chinoise une peu empruntée tente de manger avec des baguettes un énorme plat de pâtes italiennes. Une voix d'homme lui explique comment faire. Catastrophe. Sur les réseaux sociaux, 120 millions de messages négatifs sont échangés, un record. Les Chinois se sentent moqués, humiliés.

Une vaste opération de boycott

Le grand défilé est annulé, séance tenante. Mais la polémique explose littéralement lorsque la Chine découvre que Stefano Gabbana, le styliste star de la marque, écrit dans un dialogue internet qui aurait dû rester privé, des propos insultants sur la Chine et sur la mafia chinoise qu'il dit "ignorante et puante". La maison italienne se confond alors en excuses, affirme que le compte du styliste a été piraté, mais trop tard, le mal est fait. Mais pour Dolce & Gabbana, il y a plus grave encore que la diplomatie. Une vaste opération de boycott est lancée en Chine et les principales plateformes internet qui distribuent ses produits ont décidé de les retirer.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne