Chine : un pâtissier français incarcéré

France 3

Voilà bientôt cinq mois qu’un pâtissier français dort en prison en Chine. Originaire de l’Eure, il était parti en décembre 2016 à Shanghai pour travailler dans une chaîne de boulangerie. Depuis, l’entreprise a été fermée pour des raisons sanitaires. La farine était périmée.

Sur cette photo, Laurent Fortin semble heureux. Il vient de s’installer à Shanghai mais l’aventure tourne mal pour ce pâtissier normand. Employé dans une chaîne de boulangerie, il est emprisonné depuis cinq mois dans les geôles chinoises. Il est accusé d’avoir utilisé de la farine périmée. Sa famille vit depuis dans l’angoisse.

Le patron de l’entreprise en cavale

"Il a eu un avocat qu’il a vu deux fois en mois en quatre mois qui lui dit qu’il a commis un crime parce qu’il a utilisé de la farine avec une DLC dépassée de quatre mois. Avec ça, il risque entre un an et quinze ans de prison", indique Jeanne Fortin, mère du pâtissier incarcéré. C’est un salarié qui a fait éclater le scandale. Le patron de l’entreprise a réussi à quitter la Chine.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne