Chine : un pâtissier français détenu depuis cinq mois

La détention en Chine d'un pâtissier français préoccupe. Laurent Fortin a été emprisonné il y a cinq mois après un contrôle sanitaire. Le point sur l'affaire avec France 3.

Laurent Fortin, pâtissier normand de 48 ans, est en prison depuis cinq mois à Shanghai. Employé d'une chaine de boulangerie, il est accusé d'avoir utilisé de la farine périmée. Les autorités chinoises en auraient saisi 578 sacs. Depuis le département de l'Eure, sa famille vit dans l'angoisse. "Il a eu un avocat qu'il a vu deux fois en quatre mois, qui lui dit qu'il a commis un crime. Et avec ça, il risque entre un an et 15 ans de prison", s'indigne sa mère au micro de France 3.

De la farine périmée

C'est un salarié chinois qui a fait éclater le scandale. En mars, il filme dans les cuisines la farine incriminée. Il montre les sacs avec les dates de péremption. De décembre 2016 pour certains. "En touchant la farine, on pouvait voir qu'elle était déjà jaunie. Elle avait une odeur de moisi, c'est clair qu'elle était avariée", expliquait-il à l'époque. L'un des patrons de l'entreprise, un Français, a réussi à fuir de Chine avant d'être inquiété. Ce jeudi 17 août, le consulat français a demandé aux autorités chinoises une liberté sous caution de Laurent Fortin.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne