Chine : au moins sept morts dans des explosions provoquées par des colis piégés

Un immeuble de Liucheng (Chine) s\'est partiellement effondré après une explosion probablement d\'origine criminelle, le 30 septembre 2015.
Un immeuble de Liucheng (Chine) s'est partiellement effondré après une explosion probablement d'origine criminelle, le 30 septembre 2015. (AFP)

Les médias officiels font état de 15 déflagrations dans plusieurs lieux publics de Liucheng, dans le sud du pays.

Au moins sept personnes ont été tuées, mercredi 30 septembre, à Liucheng, dans le sud de la Chine, dans plusieurs explosions provoquées par des colis piégés. Cinquante personnes ont également été blessées. Les médias officiels font état de quinze explosions survenues dans plusieurs lieux publics, dont une prison, un marché, un grand magasin, une gare ou encore un hôpital.

Un "acte criminel", selon la police

Des matières explosives dissimulées dans des colis postaux sont à l'origine des déflagrations, selon un responsable de la police locale, qui a évoqué un "acte criminel". Des images postées sur les réseaux sociaux montrent plusieurs bâtiments à moitié écroulés ou aux façades éventrées, des voitures renversées, et des personnes ensanglantées sur des civières. Les explosions n'ont pas été revendiquées.

Un suspect identifié

"La police a déjà déterminé qu'il s'agissait d'un acte criminel", indique l'agence officielle Chine nouvelle. Les enquêteurs "ont identifié un suspect", un homme de 33 ans logeant dans une ville du district de Liucheng.

"Une arrestation est en cours par les forces de police", précise Le Quotidien du Peuple. Par ailleurs, un responsable de la police de Liucheng, cité par la presse officielle, ajoute qu'"une soixantaine de colis suspects" ont été signalés aux forces de l'ordre et sont en cours d'examen.

Vous êtes à nouveau en ligne