Chine : plus de 80 personnes portées disparues après un glissement de terrain

France 3

Cette catastrophe n'a rien de naturel, elle aurait pour cause l'activité industrielle. Pendant des années, les entreprises ont laissé s'accumuler illégalement des montagnes de terre et de gravats.

La catastrophe survenue en Chine n'a rien de naturel. Le 20 décembre, un glissement de terrain a balayé en quelques minutes une zone industrielle de Shenzen, une ville industrielle de 10 millions d'habitants aux portes de Hong-Kong. Certains bâtiments se sont effondrés lors du glissement de terrain, d'autres ont été engloutis par une avalanche de terre qui a tout dévasté sur son passage. D'après les autorités, 33 immeubles auraient été ensevelis.

91 personnes disparues

Les sauveteurs percent alors les masses de béton ensevelies pour tenter de retrouver des survivants. Selon un dernier bilan, 85 personnes sont portées disparues. Les causes de la catastrophe seraient d'origine humaine. Sous l'effet de la pluie, une montagne d'une centaine de mètres s'est détachée. L'amas provenait de travaux de construction accumulés illégalement. "Si le gouvernement avait pris les bonnes mesures quand il le fallait nous n'aurions jamais connu cette catastrophe", explique un homme. Ce lundi soir les recherches se poursuivent. Près de 3 000 sauveteurs  sont toujours à pied d'œuvre, pour le moment 14 rescapés ont pu être dégagés vivants des gravats.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne