Centrafrique : plus de 200 soldats français arrivent en renfort à Bangui

Un militaire français participe à une mission de sécurisation de l\'aéroport de Bangui, le 1er décembre 2013, en Centrafrique. 
Un militaire français participe à une mission de sécurisation de l'aéroport de Bangui, le 1er décembre 2013, en Centrafrique.  (SIA KAMBOU / AFP)

Cela porte à 600 hommes les effectifs français dans la capitale centrafricaine. 

L'opération militaire visant à rétablir l'ordre en Centrafrique se met en place. Un peu plus de 200 soldats français sont arrivés en renfort à Bangui, la capitale centrafricaine, durant le week-end. Cela porte à "plus de 600" les effectifs français dans la ville, a annoncé le ministère français de la Défense, dimanche 1er décembre. 

Ce détachement, déployé à l'aéroport, est composé de spécialistes des transmissions et du service des essences. Il a été réalisé en préparation du déploiement d'environ un millier de soldats français pour appuyer la force africaine déjà présente dans le pays. Quelque 500 militaires congolais ont de leur côté quitté Brazzaville pour renforcer la force africaine en Centrafrique.

Plus de 300 hommes positionnés au Cameroun

Dans les jours qui viennent, une dizaine de rotations d'avions gros porteurs Antonov 124 achemineront le matériel nécessaire à l'installation du contingent français, indique l'état-major des armées sur le site du ministère. "Si la situation l'exige, la force est également en mesure d'assurer la protection des ressortissants français", précise-t-il.

Par ailleurs, environ 350 hommes et une centaine de véhicules ont débarqué ces derniers jours d'un bâtiment de la marine nationale dans le port de Douala, au Cameroun. Dans un premier temps, ils doivent rester "à proximité de Douala", située à environ 600 km de la frontière centrafricaine.