Fusillade à Ottawa

Le Canada a soudainement pris conscienceque l'extrémisme islamiste pouvait le frapper directement, après deux attaques en trois jours contre des militaires et le Parlement fédéral menées par des tireurs aux idées proches des jihadistes.

Le 22 octobre, un jeune Canadien, Michael Zehaf-Bibeau, a tiré sur un soldat en faction devant le monument aux morts d'Ottawa avant de se rendre au Parlement où des coups de feu ont retenti.  Deux jours avant, Martin Rouleau-Couture a écrasé avec sa voiture un militaire sur un parking avant d'être abattu par la police.

Les deux avaient épousé les thèses jihadistes et étaient sur la liste des 90 individus classés à risque par les services de renseignement. Tous deux avaient été privés de leur passeport pour éviter de rejoindre les combattants jihadistes au Moyen-Orient.

plus
plus