Canada : un python suspecté d'avoir tué deux enfants

(Capture d'écran Google Maps Autre)

Deux garçons de 5 et 7 ans ont été retrouvés morts étranglés lundi matin dans la petite commune de Campbellton, à l'est de Montréal. Ils auraient été tués par un python échappé de l'animalerie située sous l'appartement dans lequel ils dormaient.

Un python a-t-il tué deux enfants canadiens de 5 et 7 ans dans la nuit de dimanche à lundi ? C'est en tout cas ce que pensent les enquêteurs après la découverte des corps de deux jeunes garçons lundi matin, dans la ville de Campbellton. Ils auraient été etouffés par le reptile, échappé de l'animalerie située sous l'appartement dans lequel ils dormaient. 

D'après les premiers éléments de l'enquête, le serpent, qui a été retrouvé, serait un python de Seba, une espèce vivant normalement en Afrique et capable de manger une antilope. L'animal vraisemblablement responsable de la mort des enfants mesurerait entre 3,5 m et 4,5 m et pèserait 45 kilos.

Il se serait échappé de sa cage situé dans le magasin Reptile Ocean, situé au rez-de-chaussée, pour se glisser jusqu'à l'étage supérieur via le système de ventilation. C'est dans le salon qu'il aurait étranglé les deux enfants qui dormaient chez le propriétaire du responsable, un ami de la famille.

Les experts perplexes

"C'est un cas isolé, très très extraordinaire et très peu probable ", a expliqué à l'AFP David Rodrigue, directeur du Zoo Ecomuseum de Montréal. Un scepticisme partagé par Hervé Maranda, directeur de la ferme d'élevage de reptiles Exotarium : "Les personnes à qui j'en ai parlé ne veulent pas le croire ", a-t-il déclaré sur Radio Canada. Ce n'est pas un animal qui est dangereux. "

Selon lui, seules deux raisons peuvent expliquer que le reptile s'en soit pris aux enfants : la faim ou un sentiment de danger. Or l'animal n'a visiblement pas tenté d'avaler les enfants, et si ces derniers dormaient, tout porte à croire que le reptile n'a pas dû se sentir menacé.

Contacté par France Info, Vincent Noël, membre de la commission de terrariophilie de la Société Herpétologique de France, est moins circonspect : si il reconnait que les circonstances de cet accident sont "bizarres ", il juge le python de Seba capable de tuer des enfants. Selon lui, le propriétaire de l'animalerie a fait preuve d'un manque de vigilance en laissant la cage du serpent ouverte.

L'enquête se poursuit

Dans un communiqué, la Gendarmerie royale du Canada (GRC) a annoncé lundi que l'enquête se poursuivait, ajoutant que "d es autopsies seront pratiquées sur le corps des deux garçons le mardi 6 août ".

Le propriétaire de l'animalerie a été placé en garde à vue. L'ouverture de son magasin il y a une quinzaine d'années avait suscité l'appréhension de certains habitants de cette commune de 7.000 âmes. Le maire adjoint de Cambellton, Ian Corneau, a précisé au quotidien canadien La Presse que l'arrêté municipal qui avait autorisé ce commerce serait révisé ce mardi : "C'est la première chose que nous ferons ce matin , a-t-il déclaré. Nous changerons la réglementation et travaillerons avec la GRC dans son enquête. "

Vous êtes à nouveau en ligne