VIDEO. "Il est urgent que la gauche se renouvelle" : au Brésil, les anti-Bolsonaro s'interrogent sur l'avenir de leur camp

RADIO FRANCE / FRANCE INFO

À Sao Paulo, une première grande manifestation a été organisée mardi contre le nouveau président du Brésil. Les opposants cherchent du soutien du côté du camp perdant, le Parti des travailleurs, tout en se demandant quelle voie il doit prendre. 

Les manifestants anti-Bolsonaro qui ont défilé, mardi 30 octobre à Sao Paulo, comptent bien résister dans la rue au programme du nouveau président du Brésil. Mais ils s’interrogent aussi sur l'avenir du Parti des travailleurs (PT) après la défaite de son candidat Fernando Haddad

Lors du rassemblement, le premier de grande ampleur depuis l'élection de Jair Bolsonaro, Nadi, une comédienne de 27 ans, originaire du Nordeste brésilien, une région qui a plébiscité le PT, montre fièrement son badge à l’effigie de Lula. "Beaucoup de gens ont oublié qu’à la base, c'est un parti d’opposition. J’avais 11 ans quand le PT est arrivé au pouvoir. Et ça a changé radicalement ma vie, moi qui viens de banlieue, assure-t-elle. 

Maintenant que le PT est dans l’opposition, il faut le soutenir pour qu’il continue de défendre les pauvres et les travailleurs

Nadi, comédienne

à franceinfo

Dans les rangs du défilé, Andrès, un architecte, dit avoir apprécié le discours de Fernando Haddad le soir de sa défaite. "Nous avons la responsabilité de représenter une opposition plaçant les intérêts de la Nation au-dessus de tout", a déclaré le perdant. Cela représente bien ce qu’est le PT désormais, un parti progressiste, affirme Andrès. "Son avenir, c’est de dialoguer avec les classes moyennes et les plus pauvres"

Ce parti tend maintenant vers le centre et c’est cette place qu’il doit occuper dans le pays.

Andrès, architecte

à franceinfo

Marina, une avocate qui l'accompagne, n'est pas d'accord. "Je ne crois pas que ce soit la bonne direction", confie-t-elle. Elle prône plutôt un retour "aux fondamentaux".  Au Brésil, se rapprocher du centre aujourd’hui, explique la jeune femme, "cela signifie se rapprocher de la droite".

Le PT doit plutôt se recentrer à gauche. C’est pour ça que j’ai rejoint ce parti à la base.

Marina, avocate

à franceinfo

Ce retour en arrière semble impossible à Rafael, éducateur en banlieue de Sao Paulo. Il ne doute pas que le PT joue un rôle important dans l’opposition au gouvernement. "Mais il faut bien noter qu’il y a une grande réorganisation de la gauche au Brésil", tempère-t-il.

Il faut aussi regarder en dehors du PT, notamment du côté de l’extrême gauche, ajoute-t-il. "En tout cas, il est urgent que la gauche brésilienne se renouvelle. C’est bien parce qu’elle ne l’a pas fait ces dernières années que Bolsonaro est arrivé au pouvoir", analyse ce déçu de la présidentielle brésilienne. Il soupire et ajoute : "Au pouvoir pour quatre longues années".

Vous êtes à nouveau en ligne