Rio 2016 : derrière le sport, le business des Jeux

France 2

Avec les JO, c'est toute une économie qui se met en place. Qui va en profiter ? L'enquête de France 2. 

Copacabana à Rio (Brésil) : le soleil et surtout les bonnes affaires olympiques. Bienvenue dans le paradis des produits dérivés. 1 800 mètres carrés de casquettes, de tongs, de porte-clefs : 3 000 produits estampillés Rio 2016. Et on vient parfois de loin pour les acheter. France 2 rencontre ainsi un petit garçon venu de Guadeloupe pour voir les JO.

30 euros la mascotte

20 000 personnes par jour sont attendues dans cette boutique, souvent pour acheter la marque Rio 2016. "On pourra dire qu'on y est allé", témoigne un Français. Mis à part les sportifs, il y a deux stars dans ces Jeux olympiques, ce sont les mascottes, Vinicius et Tom : ce sont surtout les deux articles les plus vendus ici à Rio. À plus de 30 euros la mascotte fabriquée en Chine, certains se contentent de la photographier. Et attention, n'importe qui ne peut pas les vendre, il y a des vendeurs officiels, qui reversent évidemment une part à la marque Rio 2016.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne