VIDEO. Violences au Brésil après une manifestation de soutien aux enseignants

APTN

La manifestation a dégénéré lundi soir à Rio, lorsque des anarchistes s'en sont pris à des banques et à des édifices publics du centre-ville.

De violents incidents ont éclaté, lundi 7 octobre à Rio de Janeiro (Brésil), à l'issue d'une manifestation ayant réuni plus de 10 000 personnes pour soutenir les enseignants brésiliens en grève. Le rassemblement a dégénéré à la tombée de la nuit, lorsqu'environ 200 "Black blocs", des anarchistes masqués, s'en sont pris à des banques et à des édifices publics du centre-ville.

Un autobus a été incendié, les vitres de plusieurs kiosques et agences bancaires ont été brisées, et des sièges et du mobilier ont été empilés pour ériger des barricades. Un groupe a brisé les portes de la mairie, d'autres ont lancé des bombes artisanales contre la façade et brûlé des poubelles dans la rue. Les manifestants ont été dispersés par un commando anti-émeute de la police à l'aide de gaz lacrymogène.

Les professeurs des écoles publiques gérées par la municipalité sont en grève depuis 53 jours. Ils exigent le retrait de ce plan de carrière et une augmentation de salaires pour reprendre les négociations avec la mairie. La grève touche 600 000 élèves. La situation sociale au Brésil reste tendue depuis la fronde qui a secoué le pays, en juin, contre la hausse des coûts des transports, les dépenses excessives engagées pour l'organisation de la Coupe du monde de football de 2014 et la corruption en politique.

Vous êtes à nouveau en ligne