VIDEO. Premier mort lors d'une manifestation au Brésil

Camille Ponthieux / Francetv info

Les heurts entre manifestants et forces de l'ordre se poursuivent dans tout le pays, où plus d'un million de personnes se sont rassemblées jeudi soir.

Les manifestations historiques, qui ont rassemblé plus d'un million de personnes au Brésil, ont dégénéré dans de nombreuses villes, faisant un mort accidentel et des dizaines de blessés jeudi 20 juin. A Ribeirao Preto, dans l'Etat de Sao Paulo, un manifestant de 18 ans est mort renversé par une voiture, a annoncé la police. D'après la presse locale, le véhicule a tenté de contourner un groupe de manifestants qui bloquaient une rue et a renversé trois personnes, dont la victime.

A Rio de Janeiro , où plus de 300 000 personnes ont manifesté, des heurts violents ont éclaté devant la mairie entre un groupe de manifestants radicaux et la police, qui a tiré des gaz lacrymogènes et des balles en caoutchouc. Au moins 62 personnes ont été blessées dont un journaliste de la TV Globo, touché au front par une balle en caoutchouc. Des manifestants ont brisé des vitrines, pillé au moins un magasin d'électroménager et une grande confusion a régné tout la soirée.

A Brasilia, des manifestants ont attaqué le ministère des Affaires étrangères d'où ils ont été refoulés de justesse par la police. Un groupe de manifestants a réussi à briser une des portes vitrées d'entrée du bâtiment officiel et a été empêché in extremis d'y pénétrer par la police. Trente-cinq manifestants ont été blessés dont trois gravement. A Sao Paulo comme à Rio, les protestataires s'en sont pris, parfois violemment, à des militants de gauche syndicaux ou du Parti des travailleurs (PT) au pouvoir, qui se sont fait arracher et brûler leurs drapeaux.

Vous êtes à nouveau en ligne