VIDEO. Brésil : l'ex-président Lula officiellement investi dans le gouvernement sous les huées de milliers de manifestants

REUTERS et APTN

Partisans et adversaires de Lula se sont brièvement affrontés jeudi devant le palais présidentiel. Plus tard, la justice brésilienne a suspendu la nomination de l'ancien chef d'Etat.

L'ancien président brésilien Luiz Inacio Lula da Silva a été officiellement investi comme secrétaire général du gouvernement de la présidente Dilma Rousseff, à Brasilia, jeudi 17 mars, alors que les manifestations contre sa nomination continuaient pour la deuxième journée de suite. Un peu plus tard dans la journée, un juge de Brasilia a ordonné la suspension de l'entrée au gouvernement de l'ex-président, y voyant une possible entrave à la justice. 

Avant la cérémonie d'investiture, partisans et adversaires de Lula se sont brièvement affrontés devant le palais présidentiel, la police utilisant des gaz lacrymogènes pour disperser 300 militants de l'opposition qui cherchaient à pénétrer sur le parvis, occupé par un nombre équivalent de partisans de la majorité.

Inculpé dans une affaire de corruption

Lula a été inculpé la semaine dernière pour blanchiment d'argent et fraude dans le cadre d'une vaste affaire de corruption autour de la compagnie pétrolière publique Petrobras. Le procureur fédéral a en outre réclamé le placement en détention de l'ancien président.

Lors de la cérémonie d'investiture, Dilma Rousseff a fustigé la diffusion d'une conversation téléphonique entre elle et Lula, rendue publique mercredi par un autre juge fédéral, chargé de l'affaire de corruption. Cette conversation montre que la présidente et son prédécesseur envisageaient de chercher à influencer le cours de son enquête.

Vous êtes à nouveau en ligne