VIDEO. A Sao Paulo, hommes d'affaires et sans-abri se partagent la ville

SYLVAIN LEQUESNE - GEORGES MINANGOY / FRANCE 3

La ville brésilienne, capitale économique du pays, est championne des inégalités. France 3 a rencontré très riches et très pauvres qui cohabitent tous les jours.

Au Brésil, les inégalités sont fortes. Alors que le pays accueille la Coupe du monde de football à partir du jeudi 12 juin, une minorité de très riches et des milliers de très pauvres cohabitent chaque jour. En particulier à Sao Paolo, la capitale économique du pays, qui abrite les plus grandes entreprises.

5 000 personnes dans un bidonville

Si les hommes d'affaires prennent l'hélicoptère pour se rendre à leurs rendez-vous, à l'est de la ville, 5 000 personnes vivent dans un bidonville. Glaucé, 32 ans, a six enfants. Elle n'a pas d'emploi et a trouvé refuge dans ce camp. De son côté, un couple, rencontré par France 3, travaille sur les marchés, mais ne gagne pas assez pour louer un appartement.

A 4 km de leurs tentes se trouve le stade flambant neuf où se jouera le premier match de la Coupe du monde. Cette situation est dénoncée par le Mouvement des travailleurs sans-toit.

Vous êtes à nouveau en ligne