Brésil : le président dans la tourmente

France 2

Au Brésil, plusieurs syndicats et partis d'opposition appellent à manifester ce dimanche 21 mai, ils souhaitent la démission du président, soupçonné de corruption.

Les Brésiliens sont à nouveau dans la rue. Et à nouveau, pour réclamer le départ du président. À la télévision, cette nuit du 21 mai, Michel Temer est apparu, l'air grave et fatigué, pour rejeter toute idée de démission. N'empêche que l'heure est grave pour ce chef de l'État arrivé au pouvoir lui-même après la destitution de son prédécesseur, Dilma Rousseff.

Tentative d'obstruction à la justice ?

La situation est compliquée. Les affaires de corruption étaient au départ liées au géant du pétrole brésilien Petrobras. Mais elles sont aujourd'hui multiples et s'imbriquent les unes avec les autres. Elles ont déjà emporté 90 personnalités politiques de premier plan. Le président est soupçonné d'avoir voulu acheter le silence de l'ancien président de l'Assemblée nationale, enregistrement audio à l'appui. Pour les manifestants, l'affaire est claire, c'est une tentative d'obstruction à la justice et vaut destitution. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne