Brésil : les députés doivent se prononcer sur la destitution de Dilma Rousseff

France 3

Ce dimanche 17 avril est un jour historique au Brésil. La présidente Dilma Rousseff pourrait se voir destituée à l'issue du vote des députés.

Dans les heures qui viennent ce dimanche 17 avril, le Brésil pourrait apprendre qu'il va perdre sa présidente, Dilma Rousseff, empêtrée depuis des mois dans un scandale retentissant. Les députés doivent se prononcer sur sa destitution. Ce dimanche est jour historique. Dès l'aube, les manifestants sont massés devant le Parlement, dans une ambiance de carnaval. Chacun en est convaincu, Dilma Rousseff vit ses dernières heures de présidente. Le vote est attendu avec impatience.

Le Brésil de déchire

À Rio, les partisans de Dilma Rousseff manifestent eux aussi, tout aussi nombreux. Le pays se déchire depuis des semaines entre partisans et opposants d'une présidente de moins en moins populaire. La droite réclame sa destitution, l'accusant d'avoir truqué les comptes publics pour se faire réélire. Dilma Rousseff, elle, continue à nier. La procédure de destitution est conforme à la Constitution, mais elle soulève de nombreuses questions. La droite espère en profiter pour retrouver le pouvoir dans un contexte de corruption généralisé qui touche aussi ses propres députés. Si les députés votent contre Dilma Rousseff, ce serait pour elle le début d'un long procès et le plus grand bouleversant de l'histoire démocratique du Brésil.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne