Brésil : la destitution de la présidente en jeu

FRANCE 2

Le Parlement doit se prononcer sur la destitution de Dilma Rousseff, accusée de mensonges sur les comptes publics.

C'est un moment important pour l'avenir du Brésil. Sa présidente, Dilma Rousseff pourrait bien devoir quitter ses fonctions. "Les députés devraient voter dans les heures qui viennent, un à un, et se prononcer sur la destitution ou non de Dilma Roussef. Les comptes sont toujours incertains mais pour l'instant la majorité devrait être pour la destitution", rapporte Fanny Lothaire, en direct de Rio de Janeiro pour France 2.

"Un coup d'État sans armes"

Ce sera ensuite au Sénat de voter, mais selon la journaliste "c'est avant tout un vote de formalité. Pour Dilma Rousseff, pas question de se laisser abattre ainsi. C'est une ex-guerillera contre la dictature militaire, et pour elle c'est tout simplement un coup d'État sans armes que le Brésil est en train de vivre". S'il y a destitution, la présidente sera écartée du pouvoir pendant 180 jours, et ferait face à un procès.
 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne