Brésil, la chute du "Dr Popotin"

FRANCE24

Sa cavale aura duré quatre jours. Denis Furtado, alias "Dr Popotin", star de la chirurgie esthétique brésilienne et de l'augmentation de fesses, a été arrêté par la police brésilienne. Une de ses opérations clandestines avait provoqué la mort d'une patiente.

Sur les réseaux sociaux, il s'était auto-proclamé "Dr Bumbum", soit "Dr Popotin". Le roi des fessiers augmentés, 650 000 followers sur Instagram, une petite star de la chirurgie esthétique.

C'est sans doute ce qui avait poussé Lilian Quezia Calixto, employée de banque, à parcourir plus de 2 000 kilomètres pour recourir à ses services. Elle l'a payé de sa vie.

Après quatre jours de cavale, "Dr Popotin" a été arrêté. Face aux caméras, il a proclamé son innocence.

"Je me considère innocent. Il y a eu un "incident" avec cette patiente, qui ne dépendait pas seulement du facteur médical mais aussi d'autres facteurs."

Ce n'est pas l'avis des spécialistes. "Dr Popotin" utilisait une technique controversée d'augmentation des fesses, avec l'injection de polyméthacrylate de méthyle (PPMA). Une substance dangereuse selon Andre Maranhao, président de la société brésilienne de chirurgie.

"La société brésilienne de chirurgie esthétique a choisi de ne pas utiliser ce produit, et la plupart des chirurgiens ne l'utilisent pas, car il entraîne des inflammations à long terme. Et ce n'est pas possible de savoir comment le patient va réagir à cette substance."

Denis Furtado est accusé d'homicide, et d'association de malfaiteurs.

Son arrestation pourrait servir de garde-fou... Le Brésil est le deuxième pays au monde en termes de nombre d'opérations de chirurgie esthétique, derrière les États-Unis. Et l'augmentation des fessiers par injection de bio-polymères (la méthode du "Dr Popotin", également appelée bioplastie) aurait provoqué la mort de dizaines de femmes en Amérique latine, notamment au Venezuela.

Vous êtes à nouveau en ligne