Brésil : l'extrême droite en tête du premier tour de l'élection présidentielle

FRANCE 2

L'extrême droite est aux portes du pouvoir. Jair Bolsonaro est arrivé en tête du premier tour des présidentielles dimanche 7 octobre et son score est bien plus élevé que ce qu'annonçaient les sondages. 

La foule en liesse n'a qu'un mot à la bouche : "Mito", le mythe. C'est le nom de leur champion, Jair Bolsonaro, le leader d'extrême droite. Il faisait la course en tête, mais son score est un raz-de-marée : 46% des voix au premier tour dimanche 7 octobre. Sur les réseaux sociaux, le candidat victorieux s'adresse à ses partisans. Malgré son score, il dénonce des fraudes dans le processus électoral. "Je suis certain que s'il n'y avait pas eu ce problème avec le vote électronique, j'aurais été élu dès ce soir", a assuré le candidat à l'élection présidentielle du Parti social libéral (PSL).

Jair Bolsonaro, l'homme qui divise tout un pays

Aucune fraude constatée pourtant, mais il n'en fallait pas plus pour galvaniser encore davantage ses partisans. Ce nostalgique déclaré de la dictature militaire et partisan du port d'armes l'a déjà fait savoir, s'il perd au deuxième tour, il n'acceptera pas les résultats. Jair Bolsonaro est l'homme qui divise tout un pays. "Fasciste", crient des électeurs de gauche à l'annonce des résultats. Ils restent malgré tout soulagés qu'il y ait un deuxième tour. Avec 29% des voix, le candidat du Parti des travailleurs, successeur désigné de Lula, se maintient. Fernando Haddad appelle à faire front commun contre l'extrême droite. Discréditée par les scandales de corruption, la gauche brésilienne a désormais trois semaines pour mobiliser et empêcher le militaire d'extrême droite d'accéder au pouvoir.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne