Brésil : l'affaire Lula-Rousseff provoque une grave crise politique

FRANCE 2

L'actuelle présidente est accusée d'avoir offert une promotion donnant une immunité judiciaire à son prédécesseur, impliqué dans une affaire de corruption.

"Lula en prison", clamait une pancarte brandie par un manifestant hier, jeudi 17 mars, dans les rues de l'une des grandes villes du Brésil. Des dizaines de milliers de personnes ont manifesté leur colère contre l'ancien président, nommé chef du gouvernement par Dilma Rousseff alors qu'il est impliqué dans l'affaire de corruption Petrobras.

La présidente aurait agi ainsi pour permettre à son mentor d'échapper à la justice. Le scandale a éclaté après la publication d'une discussion téléphonique accablante.

Dilma Rousseff dans la tempête

Cet entretien constitue une preuve pour les juges qui ont suspendu la nomination de Lula da Silva. Les députés, indignés, ont lancé une procédure de destitution contre Rousseff, qui est en plus accusée d'avoir maquillé des comptes publics lors de sa réélection en 2014.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne