Au Brésil, la déforestation a été quatre fois plus forte en juillet 2019 qu'en juillet 2018

Une vue aérienne de la déforestation dans l\'ouest de l\'Amazonie brésilienne, le 22 septembre 2017. 
Une vue aérienne de la déforestation dans l'ouest de l'Amazonie brésilienne, le 22 septembre 2017.  (CARL DE SOUZA / AFP)

L'Institut national de recherche spatiale brésilien a fait état de 2 254 kilomètres carrés de zones déforestées dans le pays le mois passé, contre 596,6 kilomètres carrés en juillet 2018.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

La déforestation au Brésil en juillet 2019 a été presque quatre fois supérieure au même mois l'année dernière, selon des chiffres officiels publiés mardi 6 août. Cela confirme un état des lieux préoccupant, mais remis en cause de façon régulière par le président d'extrême droite Jair Bolsonaro.

L'Institut national de recherche spatiale (INPE) brésilien, l'organisme public chargé de mesurer la déforestation en Amazonie, a fait état de 2 254 kilomètres carrés de zones déforestées dans le pays le mois passé, contre 596,6 kilomètres carrés en juillet 2018. Soit une augmentation de 278% sur un an.

6 833 kilomètres carrés déforestés sur un an

Les dernières données de l'INPE faisaient état d'une augmentation de 88% de la déforestation au Brésil en juin par rapport à ce qui avait été recensé pour le même mois l'année dernière. Les zones déforestées atteignent 6 833 kilomètres carrés sur les douze mois écoulés, en augmentation de 40%, selon le même organisme.

Le gouvernement Bolsonaro a limogé récemment le directeur de l'INPE, Ricardo Galvao, accusé de fournir des chiffres "mensongers" pour "faire le jeu des ONG". Pour le chef de l'Etat, climato-sceptique notoire, les données montrant une augmentation récente de la déforestation "ne correspondent pas à la réalité" et "portent préjudice à l'image du Brésil".

Vous êtes à nouveau en ligne