Boko Haram a attaqué une cimenterie du groupe français Lafarge au Nigeria

(Une cimenterie du groupe Lafarge cible d'une attaque au Nigeria © SIPA)

Une cimenterie du groupe français Lafarge dans le nord-est du Nigeria a été la cible d'une attaque de Boko Haram. Aucune victime n'est à déplorer. Les assaillants ont dérobé des véhicules.

C'est la deuxième fois en un mois que cette cimenterie du groupe Lafarge dans le nord-est du Nigeria est la cible d'une attaque islamiste. Cette fois-ci, des hommes en armes membres du groupe Boko Haram sont entrés danns la ville d'Ashaka dans l'Etat de Gombe "en scandant "Allahu Akbar" et en tirant dans tous les sens " raconte un témoin. "Ils ont attaqué deux banques et mis le feu aux sièges des partis politiques", détaille un autre rémoin de la scène. Des renforts de troupes ont été dépêchés sur place et un avion a bombardé les insurgés. Ils ont alors quitté les lieux pour se rendre vers l'usine de ciment. 

Cette dernière avait pu être évacuée qui avait pu être évacuée avant le raid. Sur place, les assaillants ont dérobé plusieurs véhicules 4x4. "Ils se sont aussi rendus dans la clinique de l'usine où ils ont volé une ambulance et des médicaments ", raconte un témoin. Cette attaque, avec pillage de banque et vols de matériels, ressemble à "un raid de ravitaillement" du groupe islamiste. "Des troubles se sont produits dans la zone de l'usine et les assaillants ont été repoussés par les forces militaires ", a pour sa part déclaré une porte-parole de Lafarge depuis Paris. "Il n'y a ni victimes ni dégâts dans l'usine " qui "continue de tourner ", a-t-elle ajouté.

Le 5 novembre dernier, une attaque similaire avait eu lieu au même endroit. Les islamistes de Boko Haram avaient d'abord cambriolé une banque avant de faire exploser un commissariat. Ils s'étaient ensuite rendus à la cimenterie où, là aussi, le personnel avait pu être évacué. Cette usine Lafarge de Gombe date de 1974. Elle est la plus grande cimenterie du nord du Nigeria et environ 500 personnes dont des expatriés.

Vous êtes à nouveau en ligne