Barack Obama présente un plan pour fermer Guantanamo

(La prison de Guantanamo en juin 2008 © Reuters)

Le président américain en appelle au Congrès pour fermer la prison de Guantanamo. Barack Obama propose de transférer les derniers détenus sur le sol des Etats-Unis. Les élus républicains sont contre et parlent d'un symbole désastreux.

Fermer Guantanamo, c'était une de ses premières promesses de président des Etats-Unis en 2008. A moins d'un an de la fin de son mandat, Barack Obama veut montrer qu'il est prêt à tout pour tenir parole. Il a demandé ce mardi au Congrès d'examiner "équitablement " son plan de fermeture de la prison.

Guantanamo, c'est un symbole de la politique de l'après-11 septembre. Les suspects étaient placés en détention sans inculpation ni procès. "Garder cette prison ouverte, c'est contraire à nos valeurs ", juge le chef d'Etat américain. Mais c'est aussi selon lui un problème sécuritaire, qui affaiblit les Etats-Unis. "Cette prison est un outil de propagande dans le recrutement des groupes terroristes et pèse dans nos relations avec nos alliés."

Que prévoit exactement ce plan ? Des responsables de l'administration présidentielle parlent du transfert dans 13 prisons américaines de la soixantaine de détenus qui ne peuvent pas être renvoyés à l'étranger.

Une bataille perdue d'avance au Congrès? 

Ce ne sera pas simple pour Barack Obama d'obtenir l'accord du Congrès, à majorité républicaine. Bon nombre d'élus sont contre toute arrivée de détenus de Guantanamo sur le sol américain. "Il doit savoir que la volonté bipartisane du Congrès s'est déjà prononcée contre un tel projet ", note le chef de la majorité républicaine au Sénat, Mitch McConnell.

Il restera toujours au président l’arme du décret, une véritable déclaration de guerre en période électorale.