Bangladesh : un jeune Français disparu depuis fin janvier

Arthur Angé, sur les photos de l\'avis de recherche diffusé par ses proches. 
Arthur Angé, sur les photos de l'avis de recherche diffusé par ses proches.  (DR)

Un Français de 30 ans a disparu au Bangladesh depuis janvier. Le ministère des Affaires étrangères a été saisi et sa famille lance un appel à l'aide sur les réseaux sociaux. Il aurait été vu pour la dernière fois à Maungdaw, en Birmanie.

Arthur Angé est un jeune architecte paysagiste, originaire de l’Hérault. Âgé de 30 ans, il n’a plus donné de nouvelles à sa famille depuis le 21 janvier 2017, alors qu’il se trouvait dans le sud du Bangladesh. Parti il y a plus de trois ans pour faire le tour du monde avec son sac à dos, le jeune homme devait rejoindre un ami en Malaisie, en passant par la Birmanie.

Il avait l'habitude de leur envoyer des nouvelles chaque début mois, "à travers son carnet de route numérique".
--'--
--'--

Sa famille et ses amis sont inquiets. Il avait l'habitude de leur envoyer des nouvelles chaque début mois, "à travers son carnet de route numérique". "J'ai attendu deux mois après le dernier mail personnel de mon fils" a expliqué sa mère, Mireille Daligault, à franceinfo. "Je le cro yais sur un bateau, j'ai donc patienté. Difficilement, mais j'ai patienté. Je me suis donné deux mois pour ne pas intervenir et ne pas crier."

À quel moment peut-on être pris au sérieux ? À quel moment c'est grave ? Qu'est-ce que l'on fait si loin de ça ? Mireille Daligault, mère d'Arthur Angéà franceinfo

Le ministère des Affaires étrangères saisi

Le Quai d’Orsay n’a pas souhaité s'exprimer, mais il a confirmé à franceinfo vendredi 14 avril que le centre de crise et de soutien du ministère des Affaires étrangères a été saisi par la famille. Les ambassades françaises de la région sont mobilisées. Une procédure pour "disparition inquiétante" a été ouverte. 

Arthur Angé aurait été vu pour la dernière fois à Maungdaw, en Birmanie. "Moi, je veux juste savoir où est mon fils et dans quel état il est." a détaillé sa mère. "J'imagine bien qu'au bout de deux mois et demi, s'il est enfermé quelque part, ou si la maladie l'empêche de communiquer... Je ne veux pas penser dans quel état il peut être. Vous imaginez bien que j'ai des flashs qui ne sont pas très jolis. Mais voilà, je veux savoir. "

Enquête sur les réseaux sociaux

Les proches d’Arthur poursuivent également leur quête via les réseaux sociaux et en particulier sur Facebook avec une page dédiée aux recherches. Pour sa mère, il n’y a plus de temps à perdre : "Je pense qu'Arthur a une étoile au-dessus de lui. Et je veux y croire. Il est arrivé jusque là, et il est en vie quelque part, mais je pense vraiment qu'il faut faire vite".

"Il y a urgence. Pour moi, pour son frère, pour sa soeur, pour sa famille. Les amis sont touchés, tout le monde est touché. C'est un gars qui a une force énorme, et si les gens sont derrière lui, c'est bien parce qu'il transmet cette force." a-t-elle confié. 

Si vous avez des informations sur la disparition d’Arthur Angé, vous pouvez contacter la page Facebook ou le profil Twitter créés à ce dessein. Vous pouvez également envoyer un mail à l'adresse suivante : arthurangemissing@gmail.com.

"À quel moment c'est grave, à quel moment on peut être pris au sérieux, qu'est-ce que l'on fait si loin de ça ?" Mireille Daligault, mère d'Arthur Angé à franceinfo.
--'--
--'--