Bangladesh : des écoles flottantes pour s'adapter à la montée des eaux

FRANCE 2

Les terres du Bangladesh ont commencé à disparaitre à cause du réchauffement climatique. Pour s'adapter au mieux, des écoles flottantes ont été mises en place. 

À l'heure du début des classes, il largue les amarres et commence son voyage sur cette rivière de l'ouest du Bangladesh. Ce bateau est une providence dans les campagnes oubliées. Il passe de rive en rive pour récupérer des écoliers, livres scolaires à la main. À bord, il y a une institutrice : c'est une véritable école. Il en existe une vingtaine dans cette région. La raison ? "Quand il pleut, les rues sont inondées et on n'arrive plus à aller à l'école normale, qui est trop loin", témoigne cette jeune écolière.

Deux tiers du pays engloutis

Au Bangladesh, 10% des terres se situent sous le niveau de la mer. Les nombreux fleuves débordent régulièrement. Ce sont les effets du réchauffement climatique. Pour y faire face, seules les écoles flottantes sont efficaces. C'est un architecte du pays, Mohammed Rezwan, qui a lancé l'alerte. Il récolte des fonds et conçoit ces bateaux résistants aux fortes pluies. "Les scientifiques disent que dans les 60 prochaines années, deux tiers du pays seront engloutis par les eaux", avance-t-il.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne