Bande de Gaza : Abbas demande l'aide de l'Onu

(A Rafah dimanche dans le sud de la bande de Gaza © REUTERS / Ibraheem Abu Mustafa)

Au sixième jour de l’offensive de l’armée israélienne sur la bande de Gaza, Israël poursuit ses opérations militaires, malgré les appels au cessez-le-feu. Suivez sur France Info l’évolution de la situation avec nos correspondants au Proche-Orient et nos envoyés spéciaux sur place.

23h15 - Ban Ki-moon réitère l'appel au cessez-le-feu

"Trop de civils  palestiniens ont été tués " à Gaza et une offensive terrestre israélienne ne ferait qu'alourdir ce bilan, a souligné dimanche le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon en réitérant son appel à un cessez-le feu. Il "exige " des deux camps qu'ils prennent "d'urgence des mesures pour mettre fin aux combats ".

20h15 - Une roquette tirée de Syrie

Une roquette tirée depuis la Syrie est tombée dimanche soir sur le Golan, région occupée par Israël, a indiqué l'armée israélienne qui n'a recensé aucune victime. "Nous estimons qu'il ne s'agit pas d'une (roquette) perdue ", a indiqué une porte-parole de l'armée, précisant que le projectile était tombé dans une zone inhabitée.

Le point sur la situation dans la bande de Gaza avec notre envoyé spécial Ludovic Piedtenu
--'--
--'--

19h30 - Hollande appelle de nouveau à un cessez-le-feu

Le président François Hollande a lancé dimanche soir un appel à un cessez-le-feu rapide au Proche-Orient pour mettre fin à l'"escalade" de violences. Lors d'un discours aux armées à la veille du 14-Juillet, le chef de l'Etat a rappelé que "le rôle de la France, toujours, c'est de faire en sorte que le message de paix puisse être prononcé et qu'un cessez-le-feu puisse être, le plus rapidement possible, décidé ". "Nous ne ménagerons aucun effort, aucune peine, pour y parvenir ", a-t-il ajouté.

18h40 - Netanyahu indique qu'il ne renoncera pas

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a affirmé dimanche que le Hamas portait l'unique et entière responsabilité pour les victimes civiles à Gaza, évoquant le droit d'Israël à se défendre face aux tirs de roquettes du mouvement islamiste palestinien. Sur la chaîne américaine CBS, il assure qu'Israël ne reconcerait pas à ses bombardements tant qu'il n'aurait pas assuré "une sécurité durable " pour son peuple.

 

17h57 - Les Etats-Unis proposent leur aide pour une trêve

Le secrétaire d'Etat américain John Kerry a téléphoné dimanche au Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu pour réaffirmer que les Etats-Unis étaient prêts à aider pour trouver une trêve, soulignant "les inquiétudes américaines concernant l'escalade de la tension sur le terrain ".

17h20 - Le concert de Neil Young à Tel-Aviv annulé

Le concert du chanteur canadien Neil Young prévu jeudi à Tel-Aviv a été annulé pour des raisons de sécurité. "Cela est dû aux attaques de roquettes des derniers jours et aux craintes  pour la sécurité du public lors d'un évènement de masse ", écrit le promoteur du concert sur sa  page Facebook.

17h15 - Abbas demande une "protection internationale"

Le président palestinien Mahmoud Abbas a demandé à l'Onu de placer l'Etat de Palestine sous la "protection internationale" des Nations unies à la suite de la détérioration de la situation. Il demande aussi la création immédiate d'uine commission d'enquête.

17h - "Si il le faut, nos troupes entreront dans Gaza"

L'envoyé spécial de France Info, Yann Gallic, est au QG de l'armée israélienne à Tel-Aviv, où un des commandants de l'armée de l'air s'est exprimé hors micro devant quelques journalistes : "Nous avons intensifié nos frappes avec déjà plus de 200 raids aériens ce week-end ", indique-t-il. "Nous essayons d'être le plus précis possible pour éviter de tuer des civils, même si il nous arrive de faire des erreurs ", évoquant une mission très compliquée car il faut "à la fois attaquer et défendre ". Le général n'exclut aucune hypothèse : "si il le faut nos troupes entreront dans Gaza ".

Au QG de l'armée israélienne à Tel-Aviv pour France Info, Yann Gallic
--'--
--'--

16h30 - Manifestations contre les frappes israéliennes

Des mobilisations ont lieu dimanche partout dans le monde pour soutenir Gaza : 

16h - Deux roquettes détruites au-dessus de Tel-Aviv

Deux roquettes tirées depuis la bande de Gaza et visant la capitale économique israélienne Tel-Aviv ont été détruites dimanche par le système de défense Iron Dome, a annoncé l'armée israélienne.

Le Hamas de son côté a démenti dimanche avoir tiré la veille des roquettes depuis le Sud-Liban sur Israël.

15h30 - "Qu'est-ce qu'on a fait, nous ?" s'interroge une habitante

Zeinab est professeure de français à l'Institut français de Gaza, elle est retranchée chez elle avec sa famille dans le quartier de Khan Younis, au sud de la Gaza. Elle témoigne sur France Info : "La journée on reste chez nous on n'a nulle part où aller, la nuit généralement on se regroupe, hommes d'un côté et femmes de l'autre. On essaye de tenir mais les gens en ont marre, on se demande : qu'est-ce qu'on a fait nous ? Il y a l'incompréhension et ils sont révoltés par le silence du monde extérieur ".

Il faut "que l'opinion internationale prenne ses responsabilités ", dit-elle. "Il y a un occupé et un occupant, ce n'est pas deux pays qui se battent ", "ça me fait mal qu'on dise ça, surtout la France, elle est où la France de De Gaulle ? "

"Parfois on a l'impression que dans les avions ils prennent ça comme un jeu vidéo", s'énerve cette habitante de Gaza sur France Info
--'--
--'--

13h11 - François Hollande s'entretient avec le président égyptien

Le président François Hollande s'est entretenu dimanche matin avec son homologue tunisien, Moncef Marzouki, "au sujet de la grave situation à Gaza ", a annoncé l'Elysée dans un communiqué. "L'augmentation du nombre de victimes civiles palestiniennes et les risques de développement d'intervention au sol appellent à l'établissement d'un cessez-le-feu sans délai ", souligne le communiqué.

Les ministres des Affaires étrangères allemand et italien annoncent qu'ils vont se rendre sur place dans les prochains jours.

13h - Le pape appelle à des "gestes concrets"

Le pape François a lancé un appel pour la paix à Gaza dimanche lors de la prière de l'Angélus, réclamant "des gestes concrets pour construire la paix ".

12h30 - La "priorité absolue" est d'obtenir un cessez-le-feu (Laurent Fabius)

"A Gaza comme en Israël, la priorité absolue c'est le cessez-le-feu ", a déclaré Laurent Fabius dimanche à Vienne où il doit s'entretenir avec ses homologues des grandes puissances occidentales sur le nucléaire iranien. "Dans ce contexte d'escalade absolument désastreuse, la France demande, comme le Conseil de sécurité de l'ONU, le retour à la trêve de 2012 ", a  dit le chef de la diplomatie française à des journalistes. "Nous allons certainement en discuter avec mes collègues ici présents ".

"La France demande le retour à la trêve de 2012" - Laurent Fabius
--'--
--'--
12h - Les habitants de la bande de Gaza fuient par milliers

Des milliers de Palestiniens fuyaient dimanche le nord de la bande de Gaza. A Beit Lahiya, ils fuient en voiture, à dos d'âne, à pied ou en charrette à cheval, emportant ce qu'ils peuvent avec eux, rapporte l'AFP.

10h30 - La France appelle Israël à la "mesure"

Invité dimanche de l'émission "Le Grand rendez-vous" Europe 1-Le Monde-iTélé, le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian a demandé à Israël de "faire preuve de mesure dans sa riposte" contre Gaza. "Nous condamnons les tirs de roquettes qui se sont produits de la part du Hamas sur la population civile israélienne mais nous demandons aussi à Israël de faire preuve de mesure dans sa riposte et en particulier de respecter le droit international et de faire en sorte que les victimes civiles soient  épargnées", a déclaré le ministre.

DÉCLARATION | Jean-Yves Le Drian appelle Israël à faire preuve de mesure dans sa riposte. Dimanche matin sur iTélé
--'--
--'--

10h - Arrestations sur l’esplanade des Mosquées

L’esplanade des Mosquées, dans la Vieille ville de Jérusalem, a été le théâtre dimanche matin d’affrontements entre la police et des manifestants palestiniens. "Des dizaines de manifestants palestiniens ont lancé des pierres et des pétards vers les policiers qui accompagnaient des visiteurs sur le Mont du  Temple. D'autres policiers sont alors intervenus en utilisant des grenades assourdissantes pour disperser les manifestants ", a expliqué à l'AFP une porte-parole de la police. "Dix manifestants ont été arrêtés et deux policiers légèrement blessés ", a-t-elle ajouté.

 

Israël somme les civils d’évacuer Beit Lahiya

Les autorités israéliennes ont donc largué dimanche des tracts à destination des 70.000 habitants de Beit Lahiya, ville située dans le nord de la bande de Gaza à la frontière avec Israël. Elles leur demande de quitter les lieux, en prévision d'attaques contre les sites de lancement de roquettes. "Ceux qui ne se plieront pas aux injonctions mettront en danger leurs vies et celles de leurs familles. Attention!",  stipule le texte.

 

EXPLICATION | Les tracts envoyés dimanche matin par l'armée israélienne sont très clairs. A Tel Aviv pour France Info, Fleur Sitruk.
--'--
--'--

9h - L'annonce d'une attaque sans précédent

On apprend que selon la radio militaire israélienne, l'armée de l'air va "passer à une nouvelle étape en lançant des attaques sans précédent ". L’armée annonce des bombardements massifs dans le nord de la bande Gaza, dans le secteur frontalier avec Israël, à partir de 12h locales et demande à la population de ces zones de se mettre à l’abri plus au sud. C’est le premier ultimatum d’Israël à la population palestinienne depuis le début de l’offensive mardi.

 

INTERVIEW | Ygal Palmor, porte-parole du ministère israélien des Affaires Etrangères à Jérusalem, interrogé par Anne Lamotte : "L’intensité des bombardements sera en fonction des objectifs militaires qui seront détectés par les renseignements"
--'--
--'--

165 morts en six jours

Un adolescent de 14 ans et une femme ont été tués dimanche matin dans de nouvelles frappes israéliennes sur la bande de Gaza, portant à 165 le nombre des morts palestiniens depuis le début de l’offensive israélienne sur le bande de Gaza mardi dernier. 

L'attaque la plus destructrice depuis le début de cette opération s'est produite cette nuit à Gaza ville. Taïssir Al Batch, le chef de la police de Gaza, était la cible des Israéliens. Il est gravement blessé. Le raid sur ses terres familiales a fait au moins 18 morts. 

3h - Première incursion terrestre dimanche matin

Un commando de la marine israélienne est entré dans la bande de Gaza vers 3h ce matin. C'est le première et légère incursion terrestre depuis six jours et le début de cette opération militaire.  "Une opération des forces spéciales de la marine a eu lieu sur une plage de Gaza afin de frapper un site de lancement de roquettes à longue portée ", a indiqué  à la presse le lieutenant-colonel Peter Lerner.

INTERVIEW | Frédéric Encel, docteur en géopolitique et maitre de conférences à Sciences Po, ne croit pas en une offensive terrestre de l’armée israélienne dans la bande de Gaza. Il répond à Virginie Lebrun
--'--
--'--
Vous êtes à nouveau en ligne