Au moins 90 morts dont 25 enfants à Houla, en Syrie

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

La contestation contre le régime de Bachar al-Assad continue, la répression aussi. Alors que les blindés de l'armée sont entrés pour la première fois à Alep, deuxième ville du pays, des bombardements auraient fait une centaine de morts à Houla (centre). Tout près des observateurs de l'ONU.

"C'est un véritable massacre" pour le chef de l'Observatoire syrien des droits de l'Homme. "Il a lieu alors que les observateurs de l'ONU maintiennent le silence. Aucun des observateurs basés à Homs n'a bougé."

L'OSDH parle de 90 morts dans des bombardements effectués par les forces gouvernementales dans le centre du pays, à Houla. Parmi eux, il y aurait 25 enfants.

Dès hier, le CNS (principale coalition de l'armée syrienne), réclamait une réunion d'urgence au Conseil de sécurité des Nations Unies, pour évoquer ce nouevau massacre de civils.

Hier les blindés de l'armée syrienne sont entrés pour la première fois à Alep, deuxième ville du pays, après d'énormes manifestations rassemblant des dizaines de milliers de personnes. Des milliers de manifestations ont également défilé dans la province d'Idled (nord-ouest), et dans les régions de Homs, Hama, Deir Ezzor et Derra, berceau de la contestation dans le secteur.