VIDEO. Thaïlande : des manifestants entrent de force au siège de l'armée

REUTERS

Les opposants réclament le départ du gouvernement. Leur mobilisation, qui dure depuis un mois, prend de l'ampleur.

Ils avaient déjà occupé des ministères et coupé l'électricité du quartier général de la police nationale. Les manifestants qui réclament depuis des semaines le départ du gouvernement thaïlandais sont, cette fois, entrés de force au quartier général de l'armée de terre, vendredi 29 novembre.

Des milliers d'autres opposants, accompagnés du bruit assourdissant de sifflets devenus leur signe distinctif, se sont attaqués à une autre cible de choix pour accentuer la pression : le siège du parti au pouvoir. Ce dernier avait largement remporté les dernières élections de 2011, comme tous les autres partis pro-Thaksin Shinawatra avant lui depuis plus de dix ans.

La mobilisation dure depuis un mois contre la chef du gouvernement Yingluck Shinawatra et son frère Thaksin, ancien Premier ministre renversé par un coup d'Etat en 2006, mais qui reste au cœur de la politique du royaume malgré son exil.

Vous êtes à nouveau en ligne