VIDEO. Les députés taïwanais débattent et se battent

REUTERS / AFP

Les élus du parti au pouvoir et du parti nationaliste d'opposition en sont venus aux mains à propos d'un vaste projet d'infrastructures.

Les débats sont plus que houleux au Parlement taïwanais. Pour la troisième fois en une semaine, il s'est transformé, mardi 18 juillet, en champ de bataille. L'objet du litige ? L'examen du budget d'un projet d'infrastructures controversé.

Il s'agit d'une des propositions emblématiques de la présidente Tsai Ing-wen, membre du Parti démocrate progressiste (DPP). Elle prévoit de nouvelles lignes ferroviaires, des dispositifs de prévention des inondations et des infrastructures en lien avec les énergies vertes. Les détracteurs du projet, en particulier le parti d'opposition, le parti nationaliste KTM, dénoncent notamment son coût : environ 420 milliards de dollars taïwanais (12 milliards d'euros).

Lancers de chaises et de bombes à eau 

Jeudi 13 et vendredi 14, la situation avait déjà dégénéré au Parlement, alors que le Premier ministre, Lin Chuan, tentait d'exposer les détails du financement de ce projet. Touché par une bombe à eau, il avait dû interrompre ses explications tandis que deux élues rivales en étaient venues aux mains. La session avait été suspendue.

Le lendemain, Lin Chuan n'avait pas davantage réussi à s'exprimer. En pleine séance, des députés de l'opposition avaient brandi leurs fauteuils, entourant l'estrade et affrontant les élus de la majorité pour empêcher le chef du gouvernement de parler. Cette fois, un député a même été envoyé à l'infirmerie en raison d'un malaise.

Vous êtes à nouveau en ligne