VIDEO. L'opposition thaïlandaise vise de nouveau des ministères

EVN

Des dizaines de milliers de personnes se rassemblent depuis dimanche pour obtenir le départ de la Première ministre, Yingluck Shinawatra.

L'opposition thaïlandaise maintient la pression, mardi 26 novembre, sur le gouvernement après des semaines de mobilisation quasi-quotidienne. Des dizaines de milliers de personnes se rassemblent depuis dimanche pour obtenir le départ de la Première ministre, Yingluck Shinawatra. Des ministères ont été de nouveau paralysés à Bangkok, les protestataires bloquant les entrées des bâtiments, comme au ministère des Finances et à l’Intérieur.

Les manifestants refusent le retour de Thaksin, Premier ministre renversé par un coup d'Etat en 2006. Le milliardaire reste, malgré son exil, le personnage le plus aimé et plus haï du royaume, divisant la société entre les masses rurales et urbaines défavorisées du Nord et du Nord-Est, qui lui sont fidèles, et les élites de Bangkok gravitant autour du palais royal, qui le voient comme une menace pour la monarchie.

Le mouvement d'opposition, déclenché par une loi d'amnistie spécialement taillée selon lui pour Thaksin, a franchi un nouveau cap lundi lorsque des manifestants ont pénétré à l'intérieur des ministères des Finances et des Affaires étrangères.

Vous êtes à nouveau en ligne