VIDEO. Les autorités indonésiennes coulent un navire de braconniers à coup d'explosifs

SEA SHEPHERD / YOUTUBE

Le "Viking", un bateau-fantôme qui braconnait la légine australe, a été détruit lundi dans l'est de Java. L'association Sea Shepherd a filmé la scène. 

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Les autorités indonésiennes ne plaisantent pas avec le braconnage. C'est ce qu'elles ont rapellé, lundi 14 mars, en détruisant à l'explosif le Viking, aussi surnommé le "Bandit 6" par l'association Sea Shepherd, qui chasse les braconniers sur les mers du monde entier. C'est grâce à son signalement que la police avait pu intercepter, fin février, le bateau enregistré au Nigeria, alors qu'il allait entrer dans les eaux indonésiennes, raconte l'agence The Canadian Press (en anglais)

La scène a été filmée grâce à un drone et mise en ligne par des membres de l'ONG. Les images, impressionnantes, montrent plusieurs vues du Viking, lequel ne résiste pas aux explosifs qui ont été disposés dans la coque. Il a été coulé non loin de Pangandaran, dans l'ouest de Java. Son équipage avait, bien sûr, été préalablement débarqué avant l'explosion.

"Voilà ce qu'il se passe" quand on pénètre dans les eaux indonésiennes

"Cela servira de moyen de dissuasion pour les autres", a déclaré la ministre indonésienne de la Pêche. "Vous pouvez aller partout dans le monde, mais dès que vous entrez en Indonésie, voilà ce qu'il se passe." Selon le Mirror (en anglais), l'Indonésie coule souvent les bateaux de braconniers qui s'aventurent dans ses eaux. 

Selon l'agence canadienne, le Viking fonctionnait comme un bateau fantôme, changeant réfulièrement de nom et de registre. Il ne diffusait aucun signal satellite pour éviter d'être repéré, explique un membre de l'association Sea Shepherd. D'après le Mirror, les braconniers pêchaient la légine australe, un poisson dont la population décline en raison de la surpêche.

Franceinfo est partenaire de la consultation "Agissons ensemble pour l'environnement" avec Make.org. Si vous souhaitez y participer, vous pouvez proposer vos idées et voter sur celle des autres participants dans le module ci-dessous.

Vous êtes à nouveau en ligne