VIDEO. Indonésie : après l'élection présidentielle, des émeutes font 7 morts et des centaines de blessés à Jakarta

Le président indonésien sortant, Joko Widodo, a été réélu mardi avec 55,5% des voix. Son adversaire, Prabowo Subianto, conteste les résultats et revendique la victoire. Ses partisans ont affronté la police dans les rues de la capitale. 

Jakarta n'avait pas connu de telles violences dans ses rues depuis plus d'une décennie. Après l'annonce de la réélection du président sortant Joko Widodo, mardi,  les heurts opposant forces de l'ordre et manifestants qui contestent les résultats du scrutin se sont intensifiés dans la capitale indonésienne. Jeudi, le bilan faisait état de 7 morts et une centaine de blessés. Au total, 58 000 policiers et militaires sont déployés dans cette immense ville de plus de 9 millions d'habitants. 

Mardi, Joko Widodo a été réélu avec 55,5% des voix. Son adversaire, Prabowo Subianto, a récoltant pour sa part 44,5% des suffrages. Ce dernier conteste les résultats de l’élection, qu’il assure avoir remportée. Des allégations non confirmées par les organes de supervision du pays et les observateurs internationaux. Prabowo Subianto a annoncé qu’il comptait saisir la Cour constitutionnelle.

Un lycéen et un jeune de 19 ans tués

Le chef de la police indonésienne, Tito Karnavian, assure que les forces de l'ordre n'ont pas usé de balles réelles contre les manifestants. Tout en précisant que certaines victimes "ont des blessures par balle, d'autres des chocs mais nous devons encore clarifier cela", a-t-il précisé aux journalistes. Selon les médias locaux, deux des victimes étaient particulièrement jeunes : un lycéen de 17 ans et un jeune homme de 19 ans ont trouvé la mort dans ces affrontements. 

Jeudi dans la journée, les rues de la ville semblaient avoir retrouvé le calme mais de nombreux commerces restaient fermé et le métro n'assurait qu'un service partiel.

Vous êtes à nouveau en ligne