VIDEO. En Chine, les célibataires peuvent acheter leur future femme

Francetv info

Des trafics de Vietnamiennes sont organisés pour permettre aux célibataires chinois de trouver l'âme sœur. Un reportage à découvrir ce soir dans '"Envoyé spécial".

En Chine, au lieu d'attendre l'âme sœur, on peut l'acheter. Des trafics de femmes vietnamiennes sont organisés pour permettre à des célibataires chinois, surnommés "branches esseulées", de trouver une épouse. C'est ce que révèle un reportage d'"Envoyé spécial" diffusé jeudi 7 mars à 20h45.

Chaque année, des milliers de femmes originaires des régions rurales du Vietnam, du Laos ou de Birmanie sont "importées" en Chine. Elles sont ensuite vendues comme des esclaves à des célibataires qui dépensent jusqu'à 5 000 euros pour acquérir une épouse, vierge de préférence. Elles se rendent vite compte de la différence entre l'homme fortuné évoqué par les trafiquants et le destin qui les attend : une vie de labeur et de reproductrice dans la Chine rurale. Certaines choisissent de s'enfuir, d'autres se résignent.

Les journalistes Patricia Wong et Gaël Caron ont suivi Xia Lu, un cultivateur de thé de 30 ans dans son périple au Vietnam pour acheter une femme. Ils montrent sa rencontre avec Thu Yen, 18 ans, fille de paysans vietnamiens. Elle découvre son nouveau village, perdu dans une vallée, au cœur d’un pays dont elle ne parle pas la langue.

Vous êtes à nouveau en ligne