VIDEO. Présidentielle en Iran : les jeunes et les femmes attendent toujours l'ouverture

Franec 2 - Dorothée Olliéric et Jean-François Monier

Les Iraniens sont appelés aux urnes vendredi, pour élire un nouveau président.

Quatre ans après la victoire contestée de Mahmoud Ahmadinejad, les réformateurs iraniens aspirent à prendre leur revanche, vendredi 14 juin, lors de l'élection présidentielle. Six candidats sont encore en course pour succéder à Adhmadinejad : les conservateurs Saïd Jalili, Ali Akbar Velayati et Mohammad Bagher Ghalibaf, le modéré Hassan Rohani, et deux figurants, Seyed Mohammad Gharazi et Moshen Rezaïe.

Mais les basidji, ces miliciens qui quadrillent les rues de Téhéran, alourdissent le climat électoral, y compris dans les meetings des réformateurs, comme l'ont constaté nos confrères de France 2 sur place, Dorothée Olliéric et Jean-François Monier. La plupart des jeunes iraniens de la capitale refusent de se faire filmer, et particulièrement les femmes. Voici leur reportage.

Vous êtes à nouveau en ligne