VIDEO. Corée du Sud : des heurts entre policiers et manifestants après la destitution de la présidente

APTN

Les partisans de Park Geun-hye, empêtrée dans un scandale de corruption, ont manifesté contre cette décision.

La destitution de la présidente sud-coréenne se fait dans la douleur. Des manifestations tendues ont aussitôt suivi l'annonce de la destitution officielle de Park Geun-hye à Séoul (Corée du Sud), par la Cour constitutionnelle, vendredi 10 mars. Cette décision intervient après la révélation d'un vaste scandale de corruption.

Selon le juge, Park Geun-hye a violé la Constitution et la loi "pendant tout son mandat" et cherché à dissimuler ses agissements. Première femme à avoir accédé à la présidence, la Sud-Coréenne a perdu son immunité en même temps que son poste, et pourrait désormais être traduite en justice.

Deux morts durant les affrontements

Les partisans de Park-Geun-hye ont aussitôt manifesté leur mécontentement. Des heurts ont éclaté entre policiers et manifestants. On voit sur les images un homme violemment poussé du toit d'un bus des forces de l'ordre. Par ailleurs, selon Reuters, deux hommes sont morts durant ces affrontements.

Vous êtes à nouveau en ligne