VIDEO. Bangladesh : les ouvriers manifestent après le deuxième incendie d'une usine textile

EVN

Le sinistre, qui n'a pas fait de victime, s'est déclaré lundi 26 novembre à Dacca (Bangladesh) dans un bâtiment de douze étages abritant quatre entreprises de confection. L'incendie a fait rage moins de 48 heures après qu'un autre gigantesque sinistre a ravagé une autre usine près de la capitale. Le bilan avait été très lourd : 110 morts parmi les employés.

ASIE – Un incendie, qui n'a pas fait de victime, s'est déclaré lundi 26 novembre à Dacca (Bangladesh) dans un bâtiment de douze étages abritant quatre entreprises de confection. L'incendie a fait rage moins de 48 heures après qu'un gigantesque sinistre a ravagé une autre usine près de la capitale. Le bilan avait été très lourd : 110 morts parmi les employés. Le feu s'était déclenché au premier étage du timent, qui abrite des ateliers de confection de vêtements en acrylique inflammable.

Des milliers d'ouvriers réclament de meilleures conditions de sécurité après le sinistre de samedi dans l'entrepôt de l'usine Tazreen Fashion, à Ashulia, à une trentaine de kilomètres au nord de Dacca. Plus de 1 000 employés, qui travaillaient pour des firmes occidentales telles que le groupe néerlandais C&A, le français Carrefour et le suédois Ikea, ont été piégés par les flammes. Les 110 victimes, dont de nombreuses femmes, sont mortes par asphyxie et intoxication, ou en sautant dans le vide. Une centaine de personnes ont en outre été blessées.

Vous êtes à nouveau en ligne